WikiMixx - Dans ce DJ Mag’s Top 100 2022, la Future Star est... - Hébergez gratuitement votre podcast sur Vodio.fr

WikiMixx

par DJ Miss Klax
Actualités > Divertissement
13min (31 Mo) - 24 Novembre 2022 Code copié Lien copié

Description de l'episode

Autre prix attribué à côtés des catégories musicales par le DJ Mag est celui de la « future star ».
Après une année 2022 bien remplie, son étoile devrait briller encore plus l'année prochaine et de nombreuses années à venir
"Je suis incroyablement honorée, c'est un rêve devenu réalité !" a dit Layla Benitez quand on l'a informée qu'elle avait reçu le prix de la « Future Star » cette année.
"Merci beaucoup à DJ Mag pour tout votre soutien continu".
L'année a été bien remplie pour la DJ/productrice new-yorkaise. "Ça a été un tourbillon complet", confirme-t-elle. « J'ai eu trois albums jusqu'à présent, ma première tournée estivale internationale avec 43 dates dans 15 pays, et ce n'est toujours pas fini ! Il y a encore tellement plus à venir.
La DJ semblait être partout à Ibiza durant les mois d'été. "C'était complètement fou !" sourit-elle. « C'était de loin la période la plus occupée que j'ai jamais eue et ça a été tout un arrangement pour pouvoir tout faire. Maintenant que j'ai trouvé mon rythme, je me sens plutôt invincible ».
Layla Benitez a joué au DC-10 pour Circoloco, au Hï Ibiza pour la soirée Damian Lazarus, à l’Ushuaïa Ibiza avec CamelPhat et Solardo, à l’Amnesia et au Pacha pour la soirée Bedouin.
« Ce fut en effet un tourbillon, un véritable rêve devenu réalité pour quelqu'un qui a visité Ibiza pour la première fois à l'âge de 13 ans ».
Son père lui a appris le deejaying à l’âge de 13 ans sur des Pioneer 900 et l'a emmenée à Ibiza pour la première fois. Intriguée par l'île, elle est revenue à la fin de son adolescence et a visité tous les principaux clubs, entendant des DJ comme Ricardo Villalobos et Luciano jouer des sets prolongés. Sur le chemin du retour, elle a eu une révélation et a décidé qu'elle voulait être DJ.
De retour à New York, elle obtient son diplôme de l'école de photographie tout en continuant le DJing de façon privée, pour des amis lors de soirées locales. Le DJing professionnel est venu après qu'un copain lui ait demandé de jouer le rôle de DJ de warm-up lorsque celui qui était prévu a abandonné. Elle a laissé une impression sur divers promoteurs qui se trouvaient dans la foule. Elle a commencé à faire des DJ Sets live à New York, puis dans des endroits comme Mykonos, Ibiza, en Turquie et à Miami.
Pendant ce temps, traînant dans le studio de son ami dans le New Jersey, elle a aussi attrapé le virus de la production. Elle a passé plus de temps à New York à produire lorsque le Covid a annulé tous ses live.
Lorsque certains clubs ont rouvert fin 2020, Layla a été bookée pour jouer à Miami. Pendant qu'elle était là-bas, les clubs ont de nouveau fermé à New York, elle a donc décidé d’y rester quelques semaines.
Elle a rencontré l'un des propriétaires du Space Miami qui lui a proposé une résidence, notamment parce qu'elle avait déménagé dans la ville de Floride. Une semaine plus tard, elle emménageait complètement à Miami. Sa résidence au Space a servi de tremplin pour se lancer à l'international et elle a commencé à faire accepter ses productions par certains des labels les plus cool de la scène.
Son titre « Fizzy Pop » sorti sur le label « All Day I Dream » de Lee Burridge et Matthew Dekay était un morceau deep house, languissant – parfait pour les warm-up et les sets d’ouverture.
« Carpo » est sorti sur « Hurry Up Slowly », en avril 2022 et « Fides » sorti en juin chez « Crosstown Rebels » est basé sur un groove, une ligne de basse profonde et complété par des synthés, quelque peu 80ties…
Pourtant, ces sorties ne rendent pas pleinement justice à la vaste variation de sons, démontrés durant les différents DJ sets qu’elle a eu cette année, tels que la DJ Mag’s pool party à Miami, le Get Lost durant la Miami Music Week, puis à des festivals comme Coachella, Creamfields au Royaume-Uni, Coccorico en Italie et bien d’autres.
« Je décrirais mon son comme de la danse indé », déclare Layla. « Parce que c'est un genre plus récent, la définition est plus large. Certaines sonnent plus house, d'autres plus mélodic techno, d'autres plus axés sur la techno, mais tous restent fidèles à cette disco sombre qui rencontre l'ambiance techno des années 80. »
Layla a aussi formation de pianiste classique et a grandi avec le rythme dans le sang. Son père est le célèbre producteur et DJ Jellybean Benitez. Il a contribué à définir la scène nocturne inoubliable de New York dans les années 80. Il était résident de clubs emblématiques tels que le Studio 54, The Limelight et le Palladium. Elle porte l'énergie réconfortante de cette histoire dans ses mixes. Constamment intriguée par le paysage électronique expérimental, Layla apporte à chaque set une imagination qui déforme les genres et un côté ludique tourné vers l'avenir.
Layla a choisi d'enregistrer un DJ Set en direct à l’occasion de son prix de « Future Star » dans le jardin du Hï Ibiza. Rendez-vous sur la chaine YouTube du DJ Mag. "Enregistrer ce live a été une expérience incroyable et la fin parfaite de ma saison à Ibiza", a-t-elle déclaré à DJ Mag qui termine en disant : « On a l'impression que son voyage ne fait que commencer ».

WikiMixx

Chaque jour de la semaine, à 8h30 et 14h, Mixx Fm Charleroi diffuse un rendez-vous d'information sur le monde de l'électro, présenté par DJ Miss Klax (Le Megadance). Certaines de ces news sont reprises sur Vibration Bruxelles.

Nous retrouver

Licence d'utilisation

Copyright - Tous droits réservés
Copyright
Tous droits réservés

Tous les episodes