WikiMixx - La musique électronique est bonne pour la santé mentale… - Hébergez gratuitement votre podcast sur Vodio.fr

WikiMixx

Actualités > Divertissement
14min (33 Mo) - 20 mars 2024 Code copié Lien copié

Description de l'episode

Et il n’y a donc pas que moi qui le dit !

Un article de Numérama (je vous mets le lien dans la chronique-podcast) paru le 10 mars 2024 nous explique que, selon des neuroscientifiques de l’université de Barcelone, écouter de la musique électronique modifierait nos temps de réaction et nous plongerait dans un état second.
Sentiment d’euphorie, proximité avec les autres, exploration de soi… Les bienfaits de l’électro sont souvent vantés par ses amateurs, de plus en plus nombreux, dit-on dans l’article. Depuis le début de l’année, 25 % des chansons les plus téléchargées dans le monde sont des sons d’électro. Et pour une bonne raison : l’attrait pour la musique électronique s’explique scientifiquement.

Selon une étude de neuroscience publiée en janvier 2024 par des chercheurs de l’université de Barcelone, la musique électronique altérerait notre état de conscience. Lorsque l’on écoute de la musique répétitive et sans paroles – comme la techno, la house ou encore l’EDM – nos ondes cérébrales se synchronisent au rythme de la musique, déclenchant des effets apaisants ou excitants, en fonction du tempo, sur notre cerveau.
L’équipe de chercheurs espagnols a montré que nos capacités cognitives peuvent même être modifiées à l’écoute de certains morceaux. Pour établir cela, vingt individus ont entendu six extraits de musique électronique à des tempos différents (allant de 99 bpm à 171 bpm) alors que l’activité de leur cerveau était mesurée.
Dès qu’ils se rendaient compte que c’était la fin de l’extrait, ils devaient cliquer sur une souris d’ordinateur située devant eux, et rapporter leur état émotionnel à l’aide d’un questionnaire. D’après les résultats, lorsqu’un participant était synchronisé à la musique, son temps de réaction baissait et il disait se sentir plus « connecté » et « uni » à son environnement.
Raquel Aparicio-Terrés, qui a mené ces recherches, souhaite que le phénomène soit étudié davantage, « si de futures études confirment que le rythme de la musique électronique facilite les changements cognitifs, cela pourrait expliquer pourquoi l’électro est populaire dans les grands rassemblements tels que les festivals ou les raves », puisque ce genre pourrait « potentiellement renforcer les sentiments de connexion avec les autres. »

Les chercheurs catalans ne sont pas les premiers à s’intéresser à l’impact de la musique électro sur notre cerveau.
Un lien entre musique électronique et sécrétion de dopamine a également été démontré. Cette hormone du plaisir immédiat est libérée lors d’expériences agréables ou gratifiantes, provoquant une sensation de satisfaction. Or, la musique est connue pour favoriser sa décharge, au même titre que des fonctions plus vitales pour notre survie, comme la nourriture, le sexe, ou encore l’argent.

Valérie N. Salimpoor, docteure en neuroscience qui a piloté de nombreuses recherches pour comprendre le lien entre plaisir et musique, explique que lorsqu’on écoute des mélodies que l’on trouve agréables, « la création de dopamine se produit à deux moments distincts, et dans deux zones du cerveau différentes ». D’abord, l’hormone s’active durant le moment le plus fort de la chanson. Dans un morceau de musique électronique, c’est lors du drop. La partie du cerveau qui s’active alors est une zone cérébrale essentielle pour réguler le système de récompense, le plaisir et l’addiction.
« Le deuxième moment où l’on remarque une sécrétion de dopamine, » explique la Dr. Salimpoor, « c’est durant la phase d’anticipation, avant le drop. » Là, c’est la partie du cerveau liée à la prédiction et au séquençage de l’information qui s’active. « C’est dans la phase d’anticipation qu’on sécrète le plus de dopamine », dit la neuroscientifique, « parce que notre cerveau reconnaît suffisamment d’éléments de la chanson pour la trouver agréable à écouter, tout en se laissant surprendre par les incohérences rythmiques et les moments inattendus dans le morceau. »
La musique électronique est particulièrement favorable à la création de dopamine dans la phase d’anticipation d’un morceau : la basse régulière est prévisible, mais il y a aussi des sons plus aléatoires qui permettent aux auditeurs de se laisser surprendre. Cela explique aussi que certains se disent « addicts » à la techno : plus on écoute ce style de musique, plus on a tendance à l’aimer parce qu’on anticipe mieux la suite de la chanson. On est donc plus « agréablement » surpris lorsque quelque chose dans le son ne correspond pas à nos attentes.


Pour « illustrer » cela, je vous ai fait un petit mix avec deux titres séparés de trente ans. Le premier est déjà sous ma voix…
Innertales, projet de Philippe Van Mullem et de DJ Phi-Phi. Le titre “Odyssee” était à l’origine une face B du vinyle « Innertales – Part Two » sorti en 1994 chez Hard Times Recordings.
Le second est ce qui a déclenché un Woaw de dopamine, endorphine dans le dernier mix megadance que je vous ai proposé, il s’agit de ADZ & CRISTOPH - Solpaz (Original Mix)… Du pure bonheur…

Source : https://www.numerama.com/sciences/1645122-comment-la-musique-electronique-altere-la-conscience.html?fbclid=IwAR0wO9_XIpjqgulaEBYlTWvsU4tyzsFlrYmeqDWatnmLnDQS9pudeiV9PXI

WikiMixx

Le rendez-vous d'information sur le monde de la musique électro au sens large. Présenté par DJ Miss Klax (Le Megadance), elle y parle de celles et ceux qui font la House, la Tech-House, la Techno, la Melodic-House, la Deep-House, la Progressive, le Nu-Disco, la Trance, l'EDM, etc. ou même le Hip-Hop. Bref, tout ce qui contient un beat dansant. De temps à autre, la technologie, le matos sont également abordés. La rubrique est diffusée sur Mixx Fm Charleroi (107,6 fm et DAB+ - https://mixxradio.be/) le jeudi à 9h et 14h, et le samedi à 11h30 Le WikiMixx est également diffusé sur Vibration Bruxelles (107,2fm) (https://vibration.fm/), le lundi à 13h30, le mercredi à 10h30 et le vendredi à 16h30.

Nous retrouver

Licence d'utilisation

Copyright - Tous droits réservés
Copyright
Tous droits réservés

Tous les episodes