HARRAGAS - HARRAGAS-DU 22/02/24 - Hébergez gratuitement votre podcast sur Vodio.fr

HARRAGAS

Actualités (généralité)
33min (48 Mo) - 22 février 2024 Code copié Lien copié

Description de l'episode

Émission-Harragas-du 22/02/24
18ème semaine de manifestation contre l'armée sioniste d'israël.

La fin du sionisme sera le début d'un nouveau monde multipolaire plus équitable
Par Anis Balafrej, ingénieur, diplômé d'Ecole Centrale Paris, Militant associatif au Maroc.

« Toufane Al Aqsa » est la première victoire miltaire palestinienne contre « Israël » depuis 1948.

Américains et Israéliens veulent transformer leur défaite en nouvelle Nakba pour les palestinens.

Le génocide est, en soi, un but de la guerre qu'Israël mène contre les Palestiniens depuis sa création en 1948 ;

Aucun Etat Palestinien libre ne peut coexister côte à côte avec un Etat raciste et expansioniste

Dorénavant, les négociations ne seront possible que pour parvenir à un Etat ouvert pour tous ses citoyens, y compris ceux exilés de force, à égalité de droits, quelle que soit leur ethnie et leur religion.

Le Projet américain du « Nouveau Moyen Orient », conçu par les néoconservateurs américains depuis la fin de la décennie a pour objectif de renforcer le « Grand Israël », du Jourdain à la Mer Méditerranée en vue d'en faire une puissance hégémonique, capable d'assurer durablement la suprématie américaine dans la région.

Sous l'impulsion des néoconservateurs arrivés aux postes clé de l'Administration fédérale à la fin de la fin de la décennie 1990, les Etats-Unis ont tourné le dos aux accords d'Oslo, dont ils sont pourtant les garants, et ont poursuivi une politique de laisser-faire, débouchant sur une colonisation sioniste intensive en Cirjordanie et à Jérusalem-est, rendant ainsi impossible la céation d'un Etat Palestinien.

Les Etats-Unis ont massivement financé la colonisation de la Cisjordanie et encouragé l'émigration de milliers de colons, dont des chrétiens évangélistes, alliés des néoconservateurs et encouragé le premier ministre Sharon, en 2005, à retirer les quatres colonies implantées à Gaza, harcelées par la résistance palestinienne.

Dov Weisglass , ancien chef de cabinet du premier ministre Ariel Sharon, confirmera ainsi dans une interview au quotidien Haaretz, que l'évacuation des implantations de Gaza avait pour but d'empêcher indéfiniment la création d'un Etat palestinien et cela avec l'accord de Washington.

Le couronnement du projet israélo-américain pour le « Nouveau Moyen Orient » a été le « Marché du Siècle », intitulé « Pacte d'Abraham ». Ce Pacte consiste à dissocier la question de Palestine des préoccupations du Monde arabe et à enterrer le principe de la « paix contre les territoires conquis en 1967 adopté à l'unanimité par les pays arabes signataires pour aller de l'avant dans son projet d'annexion de la Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem-Est.

C'est dans ce contexte qu'est intervenue l'opération « Toufane Al Aqsa » de la résistance palestinienne, le 7 Octobre dernier au petit matin.

Lancée par surprise et limitée dans le temps – elle n'a duré que 5 heures – et engagé environ 2.ooo combattants, elle a ciblé la base miltaire chargée d'assurer le siège de Gaza, dont elle a arrêté le commandant en chef, le colonel Assaf Hamami et plusieurs dizaines d'officiers supérieurs et de soldats. Les combats ont fait plusieurs centaines de morts parmi les soldats israéliens ;

Elle a également visé la base des renseignements qui a été occupée. Les serveurs et les officiers de renseignements ont été embarqués pour Gaza.

Manifestation pro-palestienne dimanche 18 fevrier a 15 h Porte d'Aix

A l'heure où la situation empire à Gaza où la famine gagne du terrain,
A l'heure où l''ultime recours des Palestiniens pour rester en vie est de se nourrir de graines pour oiseaux,
A l'l'heure où Hind Rajab, une petite fille de 6 ans, a été retrouvé morte avec sa famille et avec les 2 ambulanciers partis à sa rescousse,
A l'heure où des colons Israéliens bloquent les camions d'aide humanitaire pour les empêcher de rentrer à Gaza,
Al'heure où 1,3 million de réfugiés s'entassent dans la ville de Rafah sans nulle part où fuir...

La guerre israélo-arabe a commencé après 1948, 1967 et 1973

Cette fois-ci, la guerre n'oppose pas des armées arabes régulières à Israël, mais des mouvements de résistance populaires-palestinien, libanais, irakien, yéménite- à l'armée israélienne. Les combats s'étendent à la Cisjordanie, en Galilée à la frontière libanaise, sur le front Sud autour de Gaza et dans la bande de Gaza. Près d'un demi-million de colons ont été déplacés du Nord et du Sud vers le Centre.

De la guerre d'indépendance algérienne à la Porte d'Aix Marseille

La mémoire combattante de la guerre d'indépendance. Rapport réalisé par Raphael Branche janvier 2009

« Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n'était que d'un côté »

Une guerre très inégale
De la guerre qui opposa des Français en armes à des Algériens bien moins dotés miltairement mais mieux insérés socialement, il est coutume de dire qu'elle dura du 1er novembre 1954 au 19 mars 1962. Mais poser des bornes, c'est déjà offrir la voie à des contestations dans lesquelles l'observateur pourrait lire les mémoires contradictoires de la la guerre.

La date du 19 mars 1962 constitue un acquis précieux, réalisé par les enfants de l'Algérie, et la responsabilité de sa préservation incombe aux générations montantes.

Poser aux témoins la question de leurs souvenirs de « 1962 », ou « l'indépendance », c'est d'abord faire venir des récits de festivités spectaculaires :

Donc le 5 juillet c'était une ivresse absolue. . La fête était partout, ça dansait, ça tambourinait, les gens sortaient, ça tapait du tambour, les gens défilaient, c'était l'hystérie collective, on voyait des femmes qui s'évanouissaient, ça pleurait, ça chantait et ça durait comme ça pendant des jours et des jours. C'est exactement ce qui c'est passait la journée du dimanche 18 mars à la Porte d'Aix Marseille.

C'est là, sans doute, aux cœur même de ces festivités qu'il faut donc commencer à explorer 1962. Car 1962 révèle les corps des Algériens d'une façons nouvelle, alors même que le partage entre ceux qui sont Algériens et ceux qui ne le sont pas est en cours de défintion.Les même témoins disent tous l'ivresse, les évanouissement, le bruit et l'excitation, soulignant à quel point ces festivités furent une expérience du corps, avec une présence particulière des femmes.

Interwiev et témoignage réalisé par K.Idir

HARRAGAS

Jeudi 16h- Émission hebdomadaire consacrée aux luttes. Arpenter les rues. Pour faire de Radio Galère de la mémoire collective. Reportages

Nous retrouver

Licence d'utilisation

Copyright - Tous droits réservés
Copyright
Tous droits réservés

Tous les episodes